Generics/fr

From Free Pascal wiki
Jump to: navigation, search

English (en) français (fr) 한국어 (ko)

Introduction

Les types génériques de la Free Generics Library ou FGL sont une implémentation native des patrons de classe. Les génériques sont parfois appelés types paramétrés. FPC supporte officiellement les génériques depuis la version 2.2.

Unité fgl

La façon la plus simple de commencer avec les génériques est l'unité fgl qui est le prototype d'un système base de classes géneriques. Jusqu'ici, il contient quelques classes basiques:

  • TFPGList
  • TFPGObjectList
  • TFPGInterfacedObjectList
  • TFPGMap
  • TFPGMapInterfacedObjectData

Commençons

Le simple exemple suivant montre comme stocker de multiples instances d'une classe définie par l'utilisateur dans une liste :

uses fgl;
 
type
   TMyClass = class(TObject)
      fld1 : string;
   end;
 
   TMyList = specialize TFPGObjectList<TMyClass>;
 
var
   list : TMyList;
   c : TMyClass;
 
begin
   // create the list and add an element
   list := TMyList.Create;
   c := TMyClass.Create;
   c.fld1 := 'c1';
   list.Add(c);
   // retrieve an element from the list
   c := list[0];

Classes génériques personnalisées

Si les génériques définies dans l'unité fgl ne vous suffisent pas, vous pour avoir besoin de définir vos propres classes génériques à partir de rien en utilisant les primtives sous-jacentes du langage.

Une classe générique est définie en utilisant le mot-clé generic avant le nom de la classe dans sa déclaration :

type
  generic TList<T> = class
    Items: array of T;
    procedure Add(Value: T);
  end;

Exemple d'implémentation de classe :

implementation
 
procedure TList.Add(Value: T);
begin
  SetLength(Items, Length(Items) + 1);
  Items[Length(Items) - 1] := Value;
end;

Une classe générique peut être spécialisée pour un type particulier en utilisant le mot-clé specialize.

Type  
  TIntegerList = specialize TList<Integer>;
  TPointerList = specialize TList<Pointer>;
  TStringList = specialize TList<string>;

Détails techniques

  1. Le compilateur analyse une générique, mais au lieu de produire du code, il enregistre tous les jetons ("token") dans un tampon de jetons à l'intérieur du fichier PPU.
  1. Le compilateur analyse une spécialisation ; pour cela, il charge le tampon de tokens du fichier PPU et l'analyse à nouveau. Il remplace les paramètres génériques (dans la plupart des exemples "T") par le type particulier spécifié (par exemple LongInt, TObject).

Le code apparaît fondamentalement comme si la même classe avait été écrite comme la classe générique mais en remplaçant le type (formel) T par le type (effectif) spécifié.

Donc en théorie, il n'y aurait pas de différence de vitesse d'exécution entre une classe "normale" et une générique.

Exemple

Un exemple de comment utiliser des génériques pour écrire une fonction gmax() qui prend la maximum de deux variables non encore typées. Remarquez que les fonctions sont nommées dans leur espace (namespaced) par leur nom de classe. Un inconvénient peut être que les génériques ne peuvent surchargées. Notez encore que l'opérateur devra être défini pour le type précisé lors de la spécialisation.

program UseGenerics;
 
{$mode objfpc}{$H+}
 
type
  generic TFakeClass<_GT> = class
    class function gmax(a,b: _GT):_GT;
  end;
 
  TFakeClassInt = specialize TFakeClass<integer>;
  TFakeClassDouble = specialize TFakeClass<double>;
 
  class function TFakeClass.gmax(a,b: _GT):_GT;
  begin
    if a > b then 
      result := a
    else 
      result := b;
  end;
 
begin
    // show max of two integers
  writeln( 'Integer GMax:', TFakeClassInt.gmax( 23, 56 ) );
    // show max of two doubles
  writeln( 'Double GMax:', TFakeClassDouble.gmax( 23.89, 56.5) );
  readln();
end.


Voir aussi

External links