postgres/fr

From Free Pascal wiki
Jump to: navigation, search

Deutsch (de) English (en) español (es) français (fr)

Portail de la base de données

Références:

Tutoriels/articles pratiques :

Bases de données

Advantage - MySQL - MSSQL - Postgres - Interbase - Firebird - Oracle - ODBC - Paradox - SQLite - dBASE - MS Access - Zeos

Vue d'ensemble

Vous pouvez utiliser Free Pascal/Lazarus pour accéder à un serveur de base de données PostgreSQL. Si vous cherchez de l'information sur le paquet postgres dans FPC, veuillez consulter #Paquet PostgreSQL : les unités de bas-niveau plus bas.

Avantages de PostgreSQL:

  • Il est disponible et largement utilisé
  • Très stable et a un ensemble complet de fonctionnalités.
  • Licence libérale (sans frais) par rapport à MySQL.

Inconvénient de PostgreSQL:

  • Certains hébergeurs peuvent ne pas offrir PostgreSQL
  • Pas de version incorporée (i.e. sans serveur distant/installé, comme Firebird le propose)

Win64: SVP, consulter l'avertissement ici sur l'inutilisation de certaines versions de FPC/Lazarus Win64.

Accès direct à PostgreSQL

Vous pouvez vous connecter à PostgreSQL avec Lazarus en utilisant les composants PostgreSQL Data Access (PgDAC). C'est une bibliothèque de composants qui fournissent une connectivité native à PostgreSQL depuis Lazarus (et Free Pascal) sur Windows, Mac OS X, iOS, Android, Linux et FreeBSD pour les plates-formes 32-bit et 64-bit. PgDAC est conçue pour aider le programmeur à développer des applications PostgreSQL réellement légères, rapides et propres sans déploiement de bibliothèques supplémentaires.

Vous pouvez la télécharger librement depuis Composants Lazarus.

Zeos

Zeos prend en charge PostgreSQL ; veuillez lire ZeosDBO.

SQLDB

FPC / Lazarus prend en charge PostgreSQL avec un composant/classe de connexion PostgreSQL. Si vous utilisez FPC seulement ou voulez ajouter manuellement la prise en charge de PostgreSQL, ajoutez pqconnection à votre clause uses. Autrement, Lazarus fournit le composant :

sqldbcomponents.png

Note : la bibliothèque cliente C libpg contient quelques fuites de mémoires (au moins jusqu'à la version 9.3 de Postgres) quand une bibliothèque est chargée/déchargée de manière répétitive. SQLdb charge la bibliothèque à la première connexion, et la décharge à la dernière. Cela signifie que chaque fois que la dernière connexion est fermée, une petite fuite de mémoire est créée. Pour empêcher cela d'arriver (et accélérer l'application), vous pouvez charger le, vous pouvez charger la bibliothèque une fois au démarrage du processus avec l'appel à InitialisePostgres3.

La propriété charset est utilisée pour l'encodage du client.

Le composant TPQConnection ne prend pas en charge directement une propriété Port, on peut passer le port dans le composant via le paramètre Params :

PQConnection.Params.Add('port=' + VariableContainingPort);

D'autres paramètres de connexion particuliers peuvent être spécifiés en utilisant la propriéét Params :

PQConnection.Params.Add('application_name=''yourappname''')

Exemple

Voir Tutoriel SQLdb 1 pour un tutoriel sur la création d'une application de base de données avec IHM écrite avec PostgreSQL/SQLdb, aussi bien qu'avec SQLite/SQLDB, Firebird/SQLDB ou basiquement avec toute base de données prise en charge par SQLDB.

Surveillance des événements

Si vous avez FPC 2.6.2+ et une version récente de Lazarus, vous pouvez utiliser le composant TPQTEventMonitor pour surveiller les événements venant de PostgreSQL.

C'est une enveloppe mince autour de FPC PQEventMonitor ; veuillez consulter le programme exemple FPC pqeventstest.pp pour les détails.

Installation et erreurs

Comme pour toutes les unités SQLdb, vous avez besoin de vos bibliothèque cliente (tous les fichiers PostgreSQL .dll/.manifest)

  • dans une dossier dans le chemin (de recherche des bibliothèques, tel que c:\windows\system32 pour Windows)
  • ou (pour Windows) dans le dossier de votre programme (p.ex. lib\something\ dans votre dossier de projet et le

Pilote Windows 64 bit

Pour développer une application 64 bit, vous devez utiliser une DLL 64 bit (remarque générale).

Note-icon.png

Remarque: FPC 2.6.0 (et donc Lazarus 1.0.4 ou antérieur) ne supporte pas PostgreSQL sur Windows 64 bit (à moins de le corriger et le recompiler).

Un pilote Windows 64 bit est franchement difficile à trouver mais peut être téléchargé ici : [1]. La bibliothèque du pilote peut être installée dans c:\windows\system32 ; les bibliothèques du pilote 32 bit peuvent être installées dans le maladroitement nommé c:\windows\syswow64.

Erreur: "Can not load PostgreSQL client library "libpq.dll""

Le programme ne peut pas trouver les fichiers du pilote PostgreSQL.

Voir ci-dessus pour les instructions d'installation des bibliothèques.

Un bon exemple qui démontre comment inclure les fichiers DLL du pilote en connectant Lazarus avec PostgreSQL sous Windows est easyDB.

Sur Linux/Unix/OSX, assurez-vous que les bibliothèques PostgreSQL sont dans le chemin de recherche des bibliothèques, i.e. :

  • Sur Linux, ajouter le chemin vers le fichier libpq.so vers la section libraries dans votre fichier /etc/fpc.cfg. P. ex. : -Fl/usr/local/pgsql/lib.
  • Il peut être nécessaire de créer un lien symbolique depuis une version spécifique de la bibliothèque vers un nom général de bibliothèque :
    ln -s /usr/lib/pqsql.so.5 /usr/lib/pqsql.so

De manière alternative, installez le paquet -dev du client postgresql en utilisant le gestionnaire de paquets de votre distribution.

Problèmes de nettoyage des paramètres

Note-icon.png

Remarque: Vérifiez ceci : est-ce que .paramtype est réellement nécessaire ?

Au moins dans FPC <= 2.6.2 : si vous effacez (.clear) un paramètre (i.e. le mettre à NULL), PostgreSQL pourrait avoir des difficultés à reconnaître le type du paramètre.

Dans ce cas, spécifiez explicitement le type, p.ex. :

FWriteQuery.Params.ParamByName('LONGITUDE').ParamType:=ptInput; //required for postgresql
FWriteQuery.Params.ParamByName('LONGITUDE').Clear

Comment faire

Utiliser INSERT RETURNING

Obtenir le dernier ID inséré

Avec PostGres, il n'est pas nécessaire d'exécuter une seconde requête pour obtenir le dernier ID inséré.

Utilisez INSERT RETURNING et lisez la valeur :

var 
  ID: Integer
..
Query.SQL.Text:= 'INSERT INTO myschema.films(film_name)' +
                 'VALUES(:film_name) RETURNING film_id;';
Query.Open;
ID:= Query.FieldByName('film_id').AsInteger;

Obtenir des champs multiples et des expressions

RETURNING dans PostgreSQL est plus flexible que dans la plupart des SGBDR. Il marche avec les ordres INSERT, UPDATE et DELETE et peut être n'importe quelle liste de champs, constantes ou expression qui pourrait être renvoyée par un SELECT.

INSERT INTO films (film_name) VALUES ('val') RETURNING film_id;  -- Returns id's for newly created rows.
INSERT INTO films (film_name) VALUES ('val') RETURNING film_id, kind;  -- Returns id and kind fields in newly created rows.
INSERT INTO films (film_name) VALUES ('val') RETURNING *; -- Returns all fields in newly created rows.
 
UPDATE films SET kind = 'Dramatic' WHERE kind = 'Drama' RETURNING film_id; -- Returns id's of updated rows.
UPDATE films SET kind = 'Dramatic' WHERE kind = 'Drama' RETURNING film_id, film_name; -- Returns id and film names of updated rows.
UPDATE films SET kind = 'Dramatic' WHERE kind = 'Drama' RETURNING *; -- Returns all fields of updated rows.
 
DELETE FROM films RETURNING film_id; --Returns id's of deleted rows.
DELETE FROM films RETURNING film_id, film_name; --Returns id's and film names of deleted rows.
DELETE FROM films RETURNING *;  -- Returns all fields of deleted rows.

RETURNING utilisant des champs, des constantes et des expressions :

INSERT INTO films (film_name) VALUES ('val') RETURNING id, 'a' AS a, id*2 AS doubled_id, CASE WHEN id > 100 THEN 'a' ELSE 'b' END AS foo;

Paquet PostgreSQL : les unités de bas-niveau

Comem dans toutes les bases de données, le code SQLdb dépend de l'unité PostgreSQL spécifique de bas niveau qui enveloppe la bibliothèque du pilote PostgreSQL (.so/.dll/.dylib). Normalement vous pourriez utiliser le code SQLdb de haut niveau car il vous permet de coder plus rapidement et de basculer facilement entre les bases de données, etc.

Utiliser ceci est très facile, tout ce dont vous avez besoin est de compiler certaines unités, et d'utiliser ces unités dans votre programme. Vous avez besoin de spécifier l'emplacement de la bibliothèque cliente de PostgreSQL (libpq) pour la compilation et c'est tout.

L'unité principale est appelée postgres, normalement c'est la seule unité que vous devez inclure dans votre clause uses.

Exigences

Vous avez besoin d'au moins la version 0.99.5 de Free Pascal (en pratique toute version de FPC wsauf les extrêmement plus anciennes). Les en-têtes sont traduits de PostgreSQL version 6.3.1.

Installation

L'unité postgres vient avec les paquets de Free Pascal et est distribuée avec le compilateur. Celui-ci contient un répertoire postgres avec les unités, un programme de test et un makefile. Accédez à ce répertoire et éditez le Makefile pour définir les variables pour votre système. Vous devez fournir seulement une chose :

  1. Le répertoire où la bibliothèque libpq réside, habituellement /usr/local/pgsql/lib.

En tapant :

make

Cela devrait compiler les unités et le programme. Si la compilation a été réussie, vous pouvez installer en tapant :

make install

(Rappelez-vous que le répertoire où les unités devraient être installées.)

Vous pouvez alors tester le programme en exécutant :

make test

Cela :

  • exécutera le programme de test testpg. Il s'agit d'une traduction directe d'un programme d'exemple du Guide du programmeur PostGreSQL.
  • exécutera un script pour créer une table dans la base de données et la remplir avec quelques données, pour cela, le chemin au programme psql doit être dans le PATH de votre système. Par défaut, le base de données utilisée est testdb.
  • exécutera le programme de test testemail
  • lancera un script shell à nouveau pour effacer la table créée.

Vous verrez beaucoup de messages sur votre écran, vous donnant des retours d'information et des résultats. Si quelque chose ne va pas, Make vous en informera.

Aller vers Packages List

Voir aussi

  • TPSQL - Un ensemble de composants dataset/database pour PostgreSQL alternatif.
  • Lazarus DB Faq - Plus d'info sur la programmation des SGBDR.
  • Lazarus Database Tutorial - Faire travailler Lazarus avec diverses bases de données.