fcl-web/fr

From Free Pascal wiki

English (en) español (es) français (fr)

Qu'est ce que fpWeb ?

fpWeb peut être utilisé pour construire des applications Web serveur. Une application serveur Web peut être l'une des suivantes:

  • Application CGI.
  • Application FastCGI.
  • Module Apache.
  • Serveur HTTP(s) autonome utilisant les composants Free Pascal HTTP server.
  • Serveur HTTP(s) autonome utilisant libmicrohttp de GNU.
  • Application Windows SysHTTP.

Dans tous les cas, le modèle de développement est le même : Vous enregistrez des gestionnaires (handlers) pour un ensemble d'URL (appelées routes) auxquels votre application saura répondre. Ensuite vous incorporez ces routes dans l'un des environnements du dessus : Ceci signifie que vous choisissez l'objet application que vous allez utilisez.

Dans l'EDI Lazarus, vous avez le choix des applications quand vous commencez un nouveau projet. Il est possible de changer le type d'application une fois que l'application a été démarrée, cela se limite souvent au changement de nom d'une unité dans la clause uses du projet.

Il est possible de prendre en charge de multiples environnement dans un unique exécutable, au prix de quelques efforts supplémentaires. fpWeb offre aussi du support non conventionnel pour un serveur de base de données REST ou pour des mécanismes JSON RPC 2.0. Ceux-ci sont construits en haut de la structure du dessus. Le cadre d'application Brook est aussi construit en haut de l'architecture exposée au dessus. Plus d'informations sur le sujet peut être trouvé dans fpWeb Tutorial.

Utilisation de fpWeb avec Lazarus

Installation du paquet Lazarus fpWeb weblaz

The first step to do is installing the package which comes in the path lazarus/components/fpweb/weblaz.lpk. As usual with design-time packages, you'll have to rebuild Lazarus.

Création d'une application CGI

Après que le paquet weblaz ait été installé, une très simple application Web CGI qui affiche une page HTML peut être créée en allant dans le menu Lazarus "Fichier" -> "Nouveau...". Dans la liste des applications possibles, sélectionnez "CGI Application" comme dans l'image ci-dessous, qui va créer un fichier de projet CGI principal et un Web module fpweb.

New cgi.PNG

Le TFPWebModule vous permet de manipuler des propriétés et des événements utilisant l'inspecteur d'objet.

Pour ajouter du code pour montrer la page, un gestionnaire de requête doit être ajouté. Pour faire ceci, double-cliquer sur la propriété OnRequest dans l'inspecteur d'objet, comme dans l'image qui suit:

Webmodule.PNG

Dans le gestionnaire d'événement, on doit écrire le code HTML qui sera affiché par le navigateur. Pour éviter de mélanger le Pascal et le HTML, cette page peut être chargée depuis le répertoire où se trouve l'exécutable CGI, en utilisant AResponse.Contents.LoadFromFile().

Le type de la réponse doit être défini dans AResponse.ContentType. Pour les pages HTML, cela devrait avoir la valeur 'text/html;charset=utf-8'.

Finalement, Handled devrait être défini à True pour indiquer que la requête a été traité avec succès (et retourne un code d'état '200 OK' au navigateur). Après l'ajout de ce code, le module Web devrait ressembler à ceci :

unit mainpage;

{$mode objfpc}{$H+}

interface

uses
  Classes, SysUtils, FileUtil, HTTPDefs, websession, fpHTTP, fpWeb; 

type

  { TFPWebModule1 }

  TFPWebModule1 = class(TFPWebModule)
    procedure DataModuleRequest(Sender: TObject; ARequest: TRequest;
      AResponse: TResponse; var Handled: Boolean);
  private
    { private declarations }
  public
    { public declarations }
  end; 

var
  FPWebModule1: TFPWebModule1; 

implementation

{$R *.lfm}

{ TFPWebModule1 }

procedure TFPWebModule1.DataModuleRequest(Sender: TObject; ARequest: TRequest;
  AResponse: TResponse; var Handled: Boolean);
begin
  AResponse.ContentType := 'text/html;charset=utf-8';
  AResponse.Contents.LoadFromFile(ExtractFilePath(ParamStr(0)) + 'mainpage.html');
  Handled := True;
end;

begin
  RegisterHTTPModule('TFPWebModule1', TFPWebModule1);
end.

Déploiement d'une application CGI

Cette section suppose que le serveur Web Apache est utilisé. Bien sûr, d'autres serveurs Web qui supportent CGI (nginx, cherokee) peuvent aussi être utilisé.

Apache peut être téléchargé ici ou installé en utilisant le gestionnaire de paquets de votre distribution.

L'installation par défaut d'Apache traitera tous les fichiers dans son répertoire cgi-bin comme des programmes CGI, afin que l'utilisateur ne puisse pas accéder aux fichiers HTML simples qui y sont placés. Ce répertoire peut être défini dans le fichier httpd.conf dans la section suivante :

   #
   # ScriptAlias: This controls which directories contain server scripts.
   # ScriptAliases are essentially the same as Aliases, except that
   # documents in the target directory are treated as applications and
   # run by the server when requested rather than as documents sent to the
   # client.  The same rules about trailing "/" apply to ScriptAlias
   # directives as to Alias.
   #
   ScriptAlias /cgi-bin/ "C:/Program Files/Apache Software Foundation/Apache2.2/cgi-bin/"

Si vous placez un exécutable appelé "mywebpage.cgi" dans ce répertoire, alors la page peut être accédée comme http://localhost/cgi-bin/mywebpage.cgi (ou à distance avec l'adresse IP correspondante ou le nom de domaine).

fcl-web avec Lazarus sur Windows produit des fichiers .exe. Pour qu'Apache serve ces fichiers, vous devez ajouter ceci:

    AddHandler cgi-script .exe

Et pour servir vos exécutables depuis un autre répertoire, vous ajoutez ceci :

   ScriptAlias /bin/ "C:/lazarus_projects/test-fclweb/bin/"
   <Directory "C:/lazarus_projects/test-fclweb/bin/">
       AllowOverride None
       Options None
       Order allow,deny
       Allow from all
   </Directory>

Formatage du HTML and lecture des champs de requête

L'exemple précédent montrait juste une simple page HTML. On pourrait désirer p.ex. :

  • changer dynamiquement la sortie de la page HTML, et
  • en lisant les variables que le navigateur a transmises à la page Web dans les champs de requête (par exemple dans les actions HTTP GET et HTTP POST).

Une solution simple pour le premier problème est l'utilisation de routine de format du Pascal standard et l'ajout des %s ou %d dans le fichier HTML aux places appropriées qui recevront les valeurs spécifiques.

Lecture des données GET

Pour lire les variables GET, on peut utiliser ARequest.QueryFields, qui est un descendant de TStrings. Chaque variable sera dans une ligne séparée de la TStrings selon le format NomVariable=Valeur, de la même façon qu'elles sont montrées dans l'adresse de la page du navigateur. Pour accéder à une variable, on utilise ARequest.QueryFields.Values[] en passant le nom de la variable dans les crochets pour recevoir en retour sa valeur, au lieu d'analyser la chaîne manuellement (NdT: Explication superflue, classe de base du Pascal Objet).

Le code résultant :

procedure TFPWebModule1.DataModuleRequest(Sender: TObject; ARequest: TRequest;
  AResponse: TResponse; var Handled: Boolean);
var
  HexText, AsciiText: string;
begin
  HexText := ARequest.QueryFields.Values['hex'];
  AsciiText := HexToAnsii(HexText);

  AResponse.ContentType := 'text/html;charset=utf-8';
  AResponse.Contents.LoadFromFile(ExtractFilePath(ParamStr(0)) + 'mainpage.html');
  AResponse.Contents.Text := Format(AResponse.Contents.Text,
    [HexText, AsciiText]);
  Handled := True;
end;

Lecture des données POST

Les données soumises par des requêtes POST peuvent être obtenues de TRequest.Content. Il viendra sans les entêtes de requête - en d'autres mots, il contient le corps de la requête.

Les données de formulaire soumises peuvent être accédées en utilisant TRequest.ContentFields qui est le contenu analysé comme des champs séparés par & et décodés. Par exemple, l'ensemble suivant de valeurs de formulaire :

login: dfg 345&&
login_senha: ====
email: dfg

Sera décodé en 'APPLICATION/X-WWW-FORM-URLENCODED' comme ceci (voir wikipedia POST (HTTP)):

login=dfg+345%26%26&login_senha=%3D%3D%3D%3D&email=dfg

Et sera disponible dans TRequest.ContentFields via l'index de ligne ou en utilisant la propriété Values, ce qui est plus pertinent :

TRequest.ContentFields[0]: login=dfg 345&&
TRequest.ContentFields[1]: login_senha=====
TRequest.ContentFields[2]: email=dfg
TRequest.ContentFields.Values['email']: dfg

En cas d'utilisation d'autres types MIME que 'MULTIPART/FORM-DATA' et 'APPLICATION/X-WWW-FORM-URLENCODED' (les types supportés par les formulaires HTML) :

  • le contenu est uniquement disponible dans TRequest.Content et non pas TRequest.ContentFields.
  • l'usage de ces types MIME lève un exception pour FPC 2.4.2 (corrigé dans FPC 2.5+).

Remarquez que HTTP POST peut aussi envoyer des champs de requête (dans l'URL), p.ex. http://server/bla?question=how, et qui sont accédés par TRequest.QueryFields comme expliqué dans la section précédente.

procedure TFPWebModule1.DataModuleRequest(Sender: TObject; ARequest: TRequest;
  AResponse: TResponse; var Handled: Boolean);
var
  lData: String;
begin
  lData := ARequest.Content;

Lecture des données binaire POST

Les fichiers téléchargés vers le serveur sont sauvés dans un emplacement temporaire avec un nom de fichier temporaire, pour conserver le fichier, vous devrez le déplacer vers un emplacement permanent.

Pour recevoir des données sur le serveur qui a été POSTé p.ex comme multipart/form-data, utilisez quelques chose comme ceci :

procedure TMainWebModule.TFPWebActions2Request(Sender: TObject;
  ARequest: TRequest; AResponse: TResponse; var Handled: Boolean);
var
  i: Integer;
begin  
  // Process all received files
  for i := 0 to ARequest.Files.Count - 1 do
  begin
    // Doing something else than writeln is highly recommended ;)
    writeln ('Received Filename: '+ARequest.Files[i].LocalFileName);
  end;
      
  Handled := true;
end;

Le client peut envoyer des données en utilisant p.ex. FileFormPost.

Modules spécialisés

La classe *TFPWebModule* (utilisée dessous) est un simple exemple de module Web quii peut être utilisé pour toutes sortes de requêtes HTTP..

Toutefois, fpweb vient avec quelques modules spécialisés, qui réalisent des tâches spécialisés :

  • La classe TSimpleFileModule dans l'unité fpwebfile.pp peut etre utilisée pour envoyer des fichiers. Vous pointez vers un répertoire et elle fait le reste.
  • La classe TFPHTMLModule dans l'unité fphtml.pp peut être utlisé pour produire du HTML.
  • La classe TProxyWebModule dans l'unité fpwebproxy.pp est un proxy de transmission (forwarding proxy) prêt à l'emploi.
  • La classe TFPWebProviderDataModule dans l'unité fpwebdata.pp sert des données au format JSON qui peut être consommé par des magasins (stores) ExtJS.
  • La classe TSQLDBRestModule dans l'unité sqldbrestmodule.pp implémente un serveur full REST appuyé par SQLDB. Voir plus d'informations dans SQLDBRestBridge.
  • La classe TJSONRPCModule dans l'unité webjsonrpc.pp implémente un service JSON-RPC.
  • La classe TExtDirectModule dans l'unité fpextdirect.pp implémente une variante Ext.Direct d'un service JSON-RPC.

Utiliser de multiples modules

Si il y a un seul module dans l'application Web, toutes les requêtes seront redirigées vers ce module.

Comme votre application Web grossit, de multiples modules peuvent être utilisés. Un nouveau module peut être ajouté en choisissant "Fichier" -> "Nouveau..." et ensuite un des 'Module Web' ou 'Module Web HTML'.

FCL-web utilise l'URL pour déterminer comment une requête HTTP qui devrait être manipulé. Il doit donc savoir quels modules Web existent dans l'application. Pour ce faire, chaque module doit être enregistré.

Chaque module est enregistré avec fcl-web dans la section 'initialisation de l'unité dans lequel il est défini:

RegisterHTTPModule('location', TMyModule);

Le module sera alors invoqué si une URL de la forme

http://www.mysite.org/mycgi.cgi/location

ou

http://www.mysite.org/mycgi.cgi?module=location

est utilisée.

Si plusieurs modules sont présents, le nom du module doit apparaître dans l'URL, ou une erreur sera levée.

Ce comportement peut aussi être forcé pour les applications qui ont seulement un unique module en définissant la propriéte AllowDefaultModule de l'application à False :

Application.AllowDefaultModule := False;

Dans ce cas, l'application fcl-web requerra toujours le nom du module dans l'URL.

Le nom de la variable de requête qui détermine le nom du module (par défaut, c'est 'module') peut être défini dans la propriété Application.ModuleVariable. Le code suivant

Application.ModuleVariable := 'm';

assure que l'URL suivante est dirigée vers TMyModule :

http://www.mysite.org/mycgi.cgi?m=location

Si tout ceci n'est pas suffisant pour déterminer le module vers lequel la requête devrait être passée, l'événement Application.OnGetModule peut être utilisé. Il est du type TGetModuleEvent :

type
  TGetModuleEvent = Procedure (Sender : TObject; ARequest : TRequest;
                               Var ModuleClass : TCustomHTTPModuleClass) of object;

La création d'un gestionnaire pour cet événement permet un contrôle fin sur le module qui est créé pour manipuler la requête : la requête (passée dans ARequest) peut être examinée et la variable ModuleClass doit être définie par la classe du module qui devrait manipuler la requête.

Si ModuleClass vaut Nil au retour, une erreur sera envoyée au navigateur.

Utilisation des actions

Un module peut être utilisé pour grouper certaines sortes d'actions logiquement liées. Imaginez un module TUserModule qui est utilisé pour traiter la gestion utilisateur dans les pages Web. Il peut y avoir de multiples actions associées avec un utilisateur :

  • Création
  • Suppression
  • Mise à jour
  • Affichage

Ces différentes actions peuvent être maniée par le mêm module. On peut déterminer l'action depuis l'URL manuellement, comme dans :

http://mysite/mycgi.cgi/user?action=delete&id=12

Cela peut être automatisé.

Afin de rendre plus facile la distinction entre les diverses actions, le module a une propriété actions : c'est une collection, dans laquelle chaque article est associé avec une réponse différente à la requête. Les actions ont diverses propriétés :

Name 
Le nom de l'action. L'URL sera examinée pour déterminer le nom de l'action.
Content 
Une chaîne de caractères. Si définie, c'est envoyé vers le navigateur.
Contents 
Une TStringList. c'est envoyé vers le navigateur.
ContentProducer 
Si définie, the ContentProducer maniera la requête.
Default
Si définie à True, alors cette action est l'action par défaut. Ceci signifie que si FCL-Web ne peut pas déterminer le nom de l'action, cette action sera exécutée.
Template 
Si définie, ce patron sera traité et les résultats envoyés vers le navigateur.

Il y a aussi quelques événements :

BeforeRequest 
exécuté avant que la requête ne soit traitée. Peut être utilisé pour définir le 'Content' ou d'autres propriétés.
AfterRequest 
exécuté après le traitement de la requête.
OnRequest 
un gestionnaire d'événement pour manier la requête. Si défini, le gstionnaire est utilisé pour manier la requête.

Encore une fois, comme dans le cas de plusieurs modules, l'URL est utilisée pour déterminer quelle action exécuter. La partie juste après la partie module ("utilisateur" dans cet exemple) est utilisée:

http://mysite/mycgi.cgi/user/delete&id=12

exécutera l'action nommée 'delete'.

La propriété ActionVar du module peut être utilisée pour définir le nom de la variable de requête à utiliser. En affectant :

UserModule.ActionVar := 'a';

peut être utilisé pour changer l'URL du dessus en :

http://mysite/mycgi.cgi/user?a=delete&id=12

S'il y a seulement un module dans l'application, l'URL peut être raccourci en :

http://mysite/mycgi.cgi/delete&id=12

Utilisation des patrons HTML

Pour de l'information au sujet des patrons (template), des étiquettes de patron (template tags) et des paramètres d'étiquettes de patron (template tag parameters) pour générer les pages de réponse, veuillez vous référer au fichier fptemplate.txt dans le répertoire FPC dans /packages/fcl-base/texts/ (NdT : spécifique Linux)

Des projets d'exemple qui démontrent l'utilisation des patrons peuvent être trouvés sous le répertoire FPC dans /packages/fcl-web/examples/fptemplate (voir le README.txt dedans pour plus).

(Dans les versions antérieures, ces exemples se trouvaient dans le répertoire Lazarus dans /components/fpweb/demo/fptemplate/)

Conseils & résolution de problèmes

Envoi des codes de retour

Pour envoyer une réponse HTTP différente de 200 OK, utiliser AResponse.Code et AResponse.CodeText, p.ex. :

AResponse.Code     := 404;
AResponse.CodeText := 'Document not found';

Envoi de données binaires

Une approche qui semble marcher pour envoyer p.ex. un fichier tiff depuis le serveur Web vers le client - adapté de $(fpcdirectory)\packages\fcl-web\examples\jsonrpc\demo1\wmdemo.pp - quelque chose comme ceci :

AResponse.ContentStream := TMemoryStream.Create;

try
  AResponse.ContentStream.LoadFromFile('/tmp/sample.tiff');
  AResponse.ContentType := 'image/tiff'; //or whatever MIME type you want to send
// to do: there is an fpweb example that gets the mime type from the file extension...
  AResponse.ContentLength:=AResponse.ContentStream.Size; //apparently doesn't happen automatically?
  AResponse.SendContent;
finally
  AResponse.ContentStream.Free;
end;

Handled := true;

Erreur: "Could not determine HTTP module for request"

Vous pouvez avoir de multiples modules et de multiples actions. Si vous spécifiez une URL avec un seul item, comme :

http://localhost/cgi-bin/somemodule

alors fpweb suppose que vous êtes en train de spécifier une action. Si vous n'avez pas défini un module par défaut, vous obtiendrez une "500 internal server error (Could not determine HTTP module for request)".

Vous pouvez modifier ce comportement pour permettre à fpweb de correspondre à un nom de module à la place en définissant la propriété PreferModuleName de l'application sur True.

Erreur: "response code 500 Internal Server error when trying to handle DELETE method"

Dans FPC 2.6.2 et antérieur, fcl-web n'accepte pas la méthode DELETE et génère une erreur.

fpWeb/FCGI et Apache 2.4 (mode mod_proxy_fcgi)

Quand vous voulez déployer une application FastCGI derrière un proxy inverse Apache 2.4+, vous avez besoin de la variable PATH_INFO dans les entêtes qui sont envoyés vai une socket au démon FastCGI.

1, Activer les modules suivants: setenvif_module, proxy_module et proxy_fcgi_module

(sur CentOS 7 modules sont définis dans le fichier /etc/httpd/conf.modules.d/00-base.conf et /etc/httpd/conf.modules.d/00-proxy.conf).

LoadModule setenvif_module   modules/mod_setenvif.so
LoadModule proxy_module      modules/mod_proxy.so
LoadModule proxy_fcgi_module modules/mod_proxy_fcgi.so

2, Configuration du proxy inverse pour fpWeb/FCGI écoutant sur le port 9000.
$1 = module name
$2 = action name

SetEnvIf Request_URI . proxy-fcgi-pathinfo=full
ProxyPassMatch "/fcgi/(.*)/(.*)" "fcgi://127.0.0.1:9000/$1/$2"

fpWeb/FCGI et nginx

Pour un routage correct, fcl-web requiert que la variable PATH_INFO dans les entêtes envoyés depuis nginx. Pour cela, vous devez diviser l'URL entière en nom d'application FastCGI et en partie information de chemin (path info) avec l'instruction de configuration fastcgi_split_path_info. L'instruction accepte une expression régulière et pose la seconde correspondance dans la variable de configuration $fastcgi_path_info. Cette variable peut être passée à votre application avec l'instruction fastcgi_param.

L'exemple de configuration suivante inclut un hôte virtuel complet pour nginx qui passe tout depuis http://myserver:8080/mycgiapp/ vers une application FastCGI externe.

server {

    listen      8080;
    listen      [::]:8080;

    server_name _;

    root    "/var/www";

    location /mycgiap/ {
        # setting up PATH_INFO
        fastcgi_split_path_info ^(/mycgiapp/)(.*)$;
        fastcgi_param  PATH_INFO          $fastcgi_path_info;

        # other parameters
        fastcgi_param  SCRIPT_FILENAME    $document_root$fastcgi_script_name;
        fastcgi_param  QUERY_STRING       $query_string;
        fastcgi_param  REQUEST_METHOD     $request_method;
        fastcgi_param  CONTENT_TYPE       $content_type;
        fastcgi_param  CONTENT_LENGTH     $content_length;
        fastcgi_param  SCRIPT_NAME        $fastcgi_script_name;
        fastcgi_param  REQUEST_URI        $request_uri;
        fastcgi_param  DOCUMENT_URI       $document_uri;
        fastcgi_param  DOCUMENT_ROOT      $document_root;
        fastcgi_param  SERVER_PROTOCOL    $server_protocol;
        fastcgi_param  REQUEST_SCHEME     $scheme;
        fastcgi_param  HTTPS              $https if_not_empty;
        fastcgi_param  GATEWAY_INTERFACE  CGI/1.1;
        fastcgi_param  SERVER_SOFTWARE    nginx/$nginx_version;
        fastcgi_param  REMOTE_ADDR        $remote_addr;
        fastcgi_param  REMOTE_PORT        $remote_port;
        fastcgi_param  SERVER_ADDR        $server_addr;
        fastcgi_param  SERVER_PORT        $server_port;
        fastcgi_param  SERVER_NAME        $server_name;

        # pass requests to your FastCGI application
        fastcgi_pass 127.0.0.1:9000;
    }
}

Notes

  • L'unité cgiapp est dépréciée, veuillez utiliser fpcgi autant que possible.
  • Les unités fastcgi, custfcgi et fpfcgi ne sont pas supportées sur Darwin en ce moment (Ndt: Qu'en est-il en 2020 ?), parce qu'il utilise un mécanisme qui différe de l'option MSG_NOSIGNAL pour recv() pour indiquer qu'aucun SIGPIPE ne doit être levé en cas de rupture de la connexion. Voir http://lists.apple.com/archives/macnetworkprog/2002/Dec/msg00091.html pour comment cela peut être fixé.
  • Si vous déployez votre application et obtenez des erreurs comme "Error: No action name and no default action", vous devrez vous assurer qu'il y a une action affectée à l'URL, ou intercepter les actions non supportées avec une action marquée Default. Dans les deux cas, un gestionnaire d'événement OnRequest pour l'action qui définit Handled:=true devrait être utilisé.

Voir aussi