System unit/fr

From Free Pascal wiki
Revision as of 22:20, 2 May 2020 by E-ric (talk | contribs) (Compilation des unités système)

English (en) français (fr)

Dans FPC l'unité system est celle qui est inclue par tout programme.

La bibliothèque d'exécution (RTL) est livrée avec l'unité system où la plupart de ses fonctionnalités, si ce n'est pas toutes, tournent sur chaque plateforme disponible.

Compilation des unités système

Pour compiler une unité system, on doit appeler FPC avec le commutateur -Us. Cela indiquera au compilateur que seules les définitions de type de base sont faites et que l'inclusion d'une unité systèm est ignorée Des types tels que integer ne seront pas disponibles.

Tâches obligatoire pour l'unité system

Si vous tentez de créer votre propre unité system, vous noterez de manière incrémentale ce dont le compilateur a besoin ou ce qu'attend le code généré. Sur une cible Linux, l'unité minimal System doit contenir :

1 unit system;
2 
3 interface

La définition de type de hresult.

5 type
6 	hresult = longint;

L'identificateur operatingsystem_result doit être déclaré. Les données stockées à cette position sont communiquées au système d'exploitation comme valeur de retour.

Que hresult et operatingsystem_result soient définis dans la section interface n'est pas pertinent.

Pourtant, il est très plausible de les mettre dans la section interface, ainsi les programmes utilisant cette unité system peuvent les manipuler.

 8 var
 9 	exitCode: hresult = 0; export name 'operatingsystem_result';
10 
11 implementation

Ici la lumière est faite sur ce que sont les responsabilités du système : il doit initialiser (ou devrait initialiser) les unités, ce qui veut dire qu'il appelle chaque routines d'initialization. Pour cela, l'étiquette FPC_INITIALIZEUNITS doit être définie.

13 procedure initializeUnits; alias: 'FPC_INITIALIZEUNITS'; 
14 begin
15 end;

L'étiquette FPC_DO_EXIT doit également être définie. Ici, les programmeurs d'unités system ont la possibilité de finaliser les unités.

17 procedure doExit; alias: 'FPC_DO_EXIT';
18 begin
19 end;
20 
21 end.

De plus, FPC se plaindra peut-être que l'unité fpintres.pp était manquante. Créez donc un fichier fpintres.pas:

1 unit FPIntRes;
2 interface
3 implementation
4 end.

Après avoir fait cela, vous pouvez compiler votre unité System avec fpc -Us system.pas, ou directement créer un programme vide et le compiler pour examiner l'impact sur la taille du binaire. Sur une cible Linux x86-64, l'exécutable a une taille de 2744 octets.

Le grand compromis n'est pas pratique. Toute la fonctionnalité qui peut être "implémentée" par le compilateur est partie.

For example addr or ord still work, while sin or random are not available.

Note-icon.png

Remarque: Depending on what your program uses, there might other mandatory tasks, too. Especially OOP won't work without a functional objpas unit.

Initialisation et finalisation des unités

For those who are curious, how to implement FPC_INITIALIZEUNITS: FPC puts into every program's data section a INITFINAL table. Compiling a program with the -al flag will retain the assembler file. Examining it you will encounter something like:

33 .section .data.n_INITFINAL
34         .balign 8
35 .globl  INITFINAL
36         .type   INITFINAL,@object
37 INITFINAL:
38         .quad   1,0
39         .quad   INIT$_$SOMEUNIT
40         .quad   FINALIZE$_$SOMEUNIT

For further investigations have a glimpse at an actual implementation helps: rtl/inc/system.inc.

Note-icon.png

Remarque: In general, implementing an “own” system unit is a stupid idea. There is “smartlinking” if size matters.

Remarques comparatives

D'autres compilateurs tels que GNU Pascal (GPC) ou Delphi utilise des constructions similaires, mais à des degrés divers, et l'unité système n'est pas nécessairement nommée system.pp.

Voir aussi